Comment les exposants de Maintenance et de Pumps & Valves réagissent-ils face à la crise corona

L’impact du coronavirus se fait sentir dans toutes les couches de notre société. Notre industrie n’y échappe pas non plus. Le ‘business as usual’ n’est plus, temporairement. De nombreuses entreprises ne sont pas restées inactives. Nous avons rassemblé quelques témoignages inspirants d’exposants de Maintenance et de Pumps & Valves qui, malgré les temps difficiles, parviennent à poursuivre la livraison de leurs services et de leurs produits, ou les adaptent. Cette crise montre une fois de plus à quel point nos entrepreneurs et leurs collaborateurs peuvent être résilients.

AMC

“L’industrie est essentielle à l’économie”

Lorsqu’une usine prévoit un arrêt pour effectuer d’importants travaux de maintenance et des optimisations, chaque seconde compte. Un défi que relève AMC qui, grâce à ses capacités, son stock et sa flexibilité, peut réagir rapidement lorsqu’il s’agit de remplacer ou de rénover des constructions métalliques. La certification EN1090 Classe IV (classe la plus élevée) souligne la hauteur à laquelle la barre de la qualité est placée tout au long de la production. Tom Claessens, business development & investments: « Nous développons, nous produisons et nous montons d’immenses constructions métalliques complexes pour des clients actifs dans divers secteurs. En ce qui nous concerne, l’impact de la crise corona a été limité. Grâce au développement de notre stock historique, les problèmes chez les fournisseurs sont peu ressentis par les clients. Les investissements pour les projets sur lesquels nous avons travaillé ces derniers mois datent d’avant la crise. Nous espérons que les entreprises de production garderont confiance et poursuivront leurs activités. A cet égard, nous avons l’avantage de voir peu de nouveaux bâtiments industriels émerger en Belgique. La maintenance et les mises à niveau vont se poursuivre pour rendre les installations plus efficientes et plus durables. Nous sommes là pour apporter notre aide. » Egalement actif en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, AMC perçoit les différences dans l’approche de la crise corona. « Pour l’industrie néerlandaise et allemande, leur gouvernement semble avoir abordé la crise corona un plus efficacement d’un point de vue économique, bien que les mesures gouvernementales ne soient jamais parfaites », explique Tom Claessens. « Cela reste un grand marché. Pour la France, c’est un peu lire dans le marc de café. Les investissements vont diminuer en raison des faillites, mais l’industrie est essentielle à toute économie, dans n’importe quel pays. Il faut qu’elle puisse continuer à fonctionner. » AMC compte bien donner le bon exemple. Tom Claessens: « Nous poursuivons notre stratégie depuis des années. Pas d’investissements risqués, mais des investissements dans de bonnes choses et avec bon sens. Notre participation à Maintenance en est un bel exemple. »

Une bonne organisation et flexibilité sont cruciales

De la flexibilité. Voilà ce que le corona et les mesures de confinement ont exigé de nos entreprises et de nos entrepreneurs. Pour Bowi Pumps, une équipe de quatre ingénieurs quadrilingues spécialisés dans les systèmes de contrôle des fluides, ce maître mot a toujours été essentiel dans la manière de travailler. Jean-Paul Jackers, propriétaire de l’entreprise : « Il fallait simplement ouvrir nos laptops à la maison plutôt qu’au bureau. Tout fonctionne déjà sur le cloud. De cette façon, nous pouvons toujours tout reprendre les uns des autres de manière très flexible et sans perdre de temps sur les questions ou la recherche d’informations. Cela s’est avéré être un atout ces derniers mois. » Bowi Pumps a poursuivi ses activités durant cette période pour soutenir ses clients rapidement, précisément et professionnellement. Ce qui ne fut possible qu’avec des fabricants qui partagent la même perception d’un fonctionnement bien organisé. « Partant de notre passion pour la technologie et les pompes, nous conseillons les clients lors du choix de la meilleure pompe pour leur application. Le fabricant se charge ensuite de la livraison. Corona nous a montré que cette manière de travailler ne devait pas être revue. Nos partenaires ont l’infrastructure adéquate et la flexibilité nécessaire, ce qui nous permet de continuer à servir nos clients, tant en pièces de rechange qu’en pompes et vannes pour de nouvelles applications. C’était aussi le cas des deux nouvelles marques – Schmitt et Tacmina – que nous représentons depuis janvier. Bien que de nouveaux investissements soient susceptibles d’être suspendus ou reportés, Jean-Paul Jackers perçoit un potentiel suffisant sur le marché cette année. « La maintenance est une certitude, il faut la faire pour rester efficient. Cette business unit va continuer de fonctionner, même si le pic d’activité se déplace. Si les grands arrêts sont traditionnellement programmés en juin et en juillet, une partie aura désormais lieu en septembre. Nous serons alors prêts avec nos conseils techniques et nos produits de qualité pour faire la différence. »

Bowi Pumps
Endress+Hauser

Surveiller attentivement la présence de corona dans les flux d’eau

Dans diverses stations d’épuration d’eau de Belgique, des Pays-Bas et d’autres pays européens, des traces d’arn et d’adn du virus Covid-19 ont été détectées. Si rien n’est dit en matière de transmissibilité du virus dans l’eau, il est néanmoins conseillé de surveiller nos flux d’eau. D’autant plus que suite à la rareté de l’eau, la tendance est à l’épuration poussée des flux d’eaux usées pour les réutiliser. Endress+Hauser y apporte sa contribution, sa technologie et son expertise. Ward Vanhecke, product manager : « Lors de la production d’eau potable, du traitement des eaux usées ou d’autres flux de process aqueux, il est essentiel de prévoir des points de contrôle en suffisance. Nous proposons notamment de l’équipement pour les mesures de désinfection. Par la mesure de la concentration du désinfectant (chlore libre, dioxyde de chlore, ozone, brome, …), nous pouvons garantir une sécurité suffisante à chaque étape du process. Nous fournissons les bons capteurs pour chaque point de désinfection, chaque application et tout ce qui l’entoure. C’est notre force à tous les niveaux. » Pour garantir une désinfection de qualité mais aussi des capteurs fiables, Endress+Hauser applique sa Technologie Heartbeat® qui permet aux capteurs de s’auto-diagnostiquer. Le second atout est le logiciel SupplyCare. « Nous avons remarqué que la crise corona génère des problèmes avec l’ajout de certains désinfectants. Via notre logiciel SupplyCare pour les cuves de stockage, le client peut facilement suivre, via la technologie cloud, le niveau du désinfectant et son seuil critique. Une notification est générée automatiquement, voire un bon de commande, pour activer le dispositif logistique et garantir un fonctionnement continu », poursuit Ward Vanhecke. Endress+Hauser s’engage fermement dans la lutte contre le corona. L’entreprise a été reconnue comme essentielle lors de la période de confinement, et se tenait prête à offrir un support à ses clients actifs dans le secteur alimentaire, la chimie et l’eau.

Trouver des fournisseurs de manière simple et intelligente

Pendant le coronavirus, diverses pénuries sont survenues et ont eu un impact sur l’industrie. Les masques buccaux sont sans doute l’exemple le plus connu. Mais même lors de périodes non corona, les entreprises ont du mal à trouver des profils techniques. Pour faciliter l’approvisionnement à tous les niveaux dans l’avenir, certainement pour les entreprises du secteur technique où des exigences pointues sont souvent posées, Headminer propose un nouveau Vendor Management System social, spécifiquement accessible aux pme. Bram Verstraeten, CEO: « Les petites entreprises ne disposent souvent pas d’un vaste réseau de relations. Si les services achats des grandes entreprises peuvent se consacrer à la recherche du bon fournisseur et des prix et services corrects, les pme, elles, sont focalisées sur leur activité. Nous voulons les aider à sélectionner les bons produits et services sans perdre trop de temps. Nous avons dès lors créé une communauté où les entreprises, petites ou grandes, peuvent s’inscrire gratuitement. L’utilisateur, via une action structurée, peut rapidement sélectionner une offre large d’entreprises, de produits, de services et de travailleurs pertinents. Tout cela avec un système d’évaluation classique que l’on trouve habituellement sur les boutiques en ligne et les plateformes de voyage, et qui indique à qui l’utilisateur a affaire. » Headminer se donne pour mission de faire correspondre idéalement l’offre et la demande à l’aide un système le plus léger possible. « En créant une communauté, vous pouvez ouvrir des horizons et jeter un pont entre les entrepreneurs indépendants. La crise corona nous a appris combien il peut être difficile de garantir votre propre fonctionnement en cas de défaillance d’un fournisseur. Avec Headminer, ils ont aujourd’hui un accès aisé aux professionnels industriels et aux solutions spécifiques à leurs besoins. Et au plus vous connectez de fournisseurs, au plus la plateforme devient utile », a ajouté le CTO, Alexander Strobbe. Enregistrement gratuit sur le site web Headminer.

Headminer
Realdolmen

La numérisation, aussi importante en maintenance

Suite aux pertes subies pendant le confinement, de nombreuses entreprises serrent les cordons de la bourse. La maintenance devient un facteur distinctif pour garder les installations fonctionnelles plus longtemps. Si possible sous un format numérique. Karin Peeters, senior presales consultant Rimses – Predictive Maintenance de Realdolmen, le partenaire technologique unique belge appartenant au groupe Gfi, nous explique où se situe la plus-value : « La plupart des entreprises ont fait leurs premiers pas dans la transformation numérique. Nous nous focalisons sur le flux numérique. Nous soutenons les clients pour optimiser leurs activités actuelles mais aussi expérimenter la technologie de demain. Les techniques telles que la maintenance prédictive, l’intelligence artificielle, la réalité augmentée sont des outils qui donnent une perspective des besoins en maintenance et aident les techniciens à éviter les défaillances et à les résoudre efficacement. Nos équipes de maintenance belges sont embarquées dans cette évolution. Ce sera certainement utile pour être performant dans les prochains mois et le rester lorsque les investissements seront mis au frigo pour une durée indéterminée. Nous sommes prêts à les aider à jeter un pont entre le monde opérationnel et le monde informatique de l’IoT.» Realdolmen avance son logiciel de maintenance Rimses qui rend visible les points sensibles et d’amélioration dans les installations et les lignes de production. Une des fonctionnalités pratiques est la possibilité de créer des mesures de sécurité pour les travaux de maintenance. « C’est par exemple intéressant pour les entreprises Seveso. Elles peuvent y standardiser leurs procédures de sécurité et les faire valider avant qu’une tâche ne soit réalisée. Les mesures utiles pour maintenir les travailleurs en bonne santé au travail peuvent également être intégrées de manière transparente. Nous avons vu à quel point la flexibilité est importante en cette période. Voyez ces entreprises qui ont dû convertir leur production pour fabriquer des masques buccaux ou des respirateurs. Sans le regroupement de l’information en un lieu central, ce serait impossible. Nous accordons donc à ces entreprises une licence gratuite de six mois afin que leurs actifs ne tombent pas en panne », souligne Karin Peeters.

“Etre sur la bonne voie en misant sur la maintenance prédictive”

Dans les secteurs essentiels assurément, il était primordial de garantir la continuité au cours des derniers mois. Il fallait pouvoir compter sur les sous-traitants pour assurer un fonctionnement sûr des machines et des opérateurs. En tant que distributeur d’articles MRO (maintenance, repair & overhaul), Imes Dexis a pour mission de soulager ses clients selon une approche à 360°, même en cette période corona. Thierry De Winter, sales et marketing manager : « Pour nous, il s’agit d’aider les clients à réduire leurs coûts tout en augmentant leur productivité. A l’exception de quelques EPI où la demande sans précédent a causé une pénurie, nos clients n’ont ressenti aucun impact et nos produits et expertise sont restés disponibles. Comme notre travail est orienté résultats, l’ajustement permanent et l’anticipation des besoins des clients font partie de notre ADN. Notre stock adapté nous a permis d’absorber les problèmes chez nos sous-traitants. » Une chose que le corona a confirmé pour Imes Dexis, c’est que la voie empruntée vers la maintenance prédictive est la bonne. « Cette évolution va s’accélérer car avec l’organisation d’une surveillance et de services à distance, la sécurité – certainement dans le contexte corona – prend une dimension supplémentaire », poursuit Thierry De Winter. « Et cela vaut aussi dans la manière dont nous rencontrons nos clients. Ces derniers mois, seuls les contacts virtuels étaient possibles. Ici aussi, la numérisation va se poursuivre. Quiconque s’engage activement dans la sécurité chez ses clients doit garantir une communication – aussi vers l’extérieur – et un partage des connaissances sécurisés. Via des enquêtes auprès des clients, nous étudions la meilleure manière d’organiser cela dans l’avenir. »

AVK Belgium

Une valeur ajoutée pour se retrouver

En cette période corona, les secteurs essentiels ont assuré le fonctionnement de notre société. Il y a bien naturellement le secteur des entreprises d’utilité publique où l’expert en vannes AVK Belgium est omniprésent. « Nos collaborateurs ont continué à travailler durant cette période. Les clients n’ont remarqué aucune différence dans notre qualité, la fiabilité de nos livraisons et le service », explique Helle Timm, sales manager Industrial Division. « En tant que fabricant, nous avons l’avantage d’être présent en direct sur le marché belge, et ce depuis plus de 25 ans. Nous nous sommes d’abord focalisés sur les entreprises d’utilité publique et ces dernières années, nous avons présenté nos solutions au marché industriel. » AVK Belgium y a ressenti l’impact de la crise corona. « En tant que fabricant, nous nous impliquons plus dans nos produits et envers nos clients et nous recherchons ensemble des solutions adaptées. Mais il est essentiel que nos collaborateurs puissent rencontrer les clients et évaluer la situation sur place. Nous pouvons résoudre beaucoup de choses avec les technologies de communication modernes, et c’est ce que nous avons fait durant le confinement, mais visiter physiquement un site reste une plus-value. » Voilà pourquoi AVK Belgium espère que le salon Pumps & Valves aura lieu comme prévu. « Pour nous, c’est le plus important salon du marché. C’est le cadre idéal pour nous profiler auprès du grand public. En tant qu’entreprise familiale, nous investissons chaque année une grande partie de nos bénéfices dans la R&D et les acquisitions. »

L’assemblage en Belgique pour une plus grande flexibilité et une meilleure fiabilité de livraison

Comment pouvons-nous continuer à travailler? C’est la question que s’est posée l’équipe de crise de Belven au début de la crise corona, avant de rechercher des solutions viables avec les employés et les ouvriers. Belven est actif dans le monde des vannes avec, notamment, une gamme de vannes quart de tour, de robinets et de soupapes. « La fiabilité de livraison est une priorité absolue. Nous mettons en pratique ce que nous promettons, et c’était aussi notre ambition pendant la période corona », explique fièrement le general sales manager Philippe Wauters. Des leçons ont aussi été tirées de ces derniers mois. « Oui bien entendu, le corona a perturbé l’activité. Mais nous avons à chaque fois recherché des solutions pour ne pas décevoir les clients. Nous avons aussi pu compter sur nos collaborateurs qui ont tous pris leurs responsabilités pendant le télétravail. Nous poursuivons la démarche. Ce que nous allons faire dans l’avenir, c’est prévoir un stock plus important de pièces pour nos vannes papillon S-Line. Nous serons ainsi indépendants pendant plus longtemps. » La gamme S-Line est construite à partir de composants fabriqués en Europe. Elle combine des sièges de haute technologie au concept bon marché de la vanne papillon. Il y a le choix entre treize types de sièges, disponibles à partir d’une pièce pour monter une soupape sur mesure. « On perçoit depuis un petit temps une évolution vers un retour de l’assemblage en Europe, plus flexible. Nous avons aussi des clients qui s’approvisionnent spécifiquement d’origine. Nous espérons que la crise corona sensibilisera les entreprises au fait que le prix ne doit pas être toujours le critère le plus important. Le président français a envoyé, dans ce sens, un message clair à l’Europe », conclut Philippe Wauters.

Belven
Cold Jet

Le nettoyage sans contact gagne en importance

La crise corona a accentué l’importance d’un bon nettoyage dans les entreprises. C’est ce que perçoit aussi David Kelgtermans, Sales Manager Benelux de Cold Jet, leader de marché dans le nettoyage cryogénique. « Certains clients ont mis leurs investissements et leurs projets sur pause. Mais ce qui est plus important, c’est que les entreprises commencent à avoir une autre vision de leurs processus de nettoyage. Comment peuvent-elles garantir que l’opérateur machines ne contamine pas les convoyeurs, les pièces, … au toucher ? Nos solutions apportent un soulagement. Avec notre machine de nettoyage cryogénique, il n’y a aucun contact avec la surface et le nettoyage a lieu en un rien de temps par rapport aux techniques de nettoyage conventionnelles. Nous l’avons prouvé pendant la période corona. De nombreux fabricants de masques buccaux et de filtres comptent sur notre technologie pour décontaminer leurs produits. » Cependant, le nettoyage cryogénique est encore peu connu et David Kelgtermans attend avec impatience la tenue des salons Maintenance et Pumps & Valves. « Le nettoyage cryogénique n’impacte aucunement les produits ou les pièces car le nettoyage est non abrasif et ne génère pas de résidus supplémentaires. Une démonstration de notre technologie au salon en surprendra plus d’un sur la rapidité et l’efficacité du nettoyage cryogénique. Notre exposerons aussi nos innovations. Une technologie de découpe novatrice dans la machine et non plus dans le pistolet permet à l’utilisateur d’adapter le format des pellets à la sensibilité de la surface et à la nature des saletés. Une efficience accrue donc car les entreprises veulent aujourd’hui surtout produire et limiter les temps d’arrêt autant que possible. Un jeu d’enfant pour nos machines de nettoyage cryogénique. »

Basculer rapidement dans la nouvelle manière de travailler

Lorsque le gouvernement a imposé les mesures de confinement suite à la crise corona, les entreprises ont dû s’adapter. Spécialisée dans les composants pour tuyauteries, Hanwell a fait de la flexibilité sa carte de visite pour pouvoir répondre aux attentes des clients. Il n’y avait pas d’autre choix. « En 24 heures, nous avons basculé d’un travail basé sur le papier et le bureau au télétravail numérique », lance le managing director Koen Vereecken. « On s’attend à ce que le concept en ligne poursuive cette dynamique. Nous avons donc investi dans un nouveau site web. Si on ne peut pas rendre visite aux clients, il faut veiller à ce qu’ils puissent nous joindre facilement en ligne. Grâce à notre réactivité, il n’y a eu aucun impact. » Hanwel n’a eu aucun problème à soutenir ses clients. Un avantage de l’agilité de l’entreprise et du choix de la qualité allemande. « Nous sommes actifs depuis cinquante ans, nous ne sommes pas les moins chers mais nous sommes là parce que nous proposons de l’expertise. Nous sommes des spécialistes dans notre métier. Au plus l’application est complexe, au mieux nous nous distinguons. » Un bel exemple est ce produit repris dans l’Innovation Tour de Pumps & Valves. Frederic Colpaert, sales engineer, nous explique : « Lors d’applications cryogéniques, on travaille avec des gaz liquides. Les vannes à boisseau sphérique classiques ne sont utilisées que dans un sens pour éviter le risque d’explosion via l’orifice de perçage de la cavité. Les entreprises doivent alors recourir à deux vannes ou à d’autres concepts lorsque le flux liquide doit retourner, ce qui a une conséquence sur le prix d’achat et la maintenance. Notre nouvelle vanne à boisseau sphérique, pour laquelle un brevet a été demandé, est par contre bidirectionnelle. Le salon est le forum idéal pour présenter cette innovation au bon public en peu de temps. »

Profiltra

Le montage sûr de manchettes

Les manchettes d’obturation servent à étanchéiser parfaitement les tuyauteries. Mais il faut les monter correctement. En cette période de corona, le montage a lieu selon des prescriptions strictes en matière de santé. « La sécurité prime toujours chez nous » lance Rob Nijweide business unit manager Pipingtechnology chez Profiltra. « Il est dans l’intérêt de tous que nos monteurs puissent travailler en préservant leur santé. Pour ne pas laisser nos clients à leur sort en cette période de corona et maintenir leurs processus en l’état, nous avons traduit les mesures du RIVM (Nederlandse Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu) en une nouvelle méthode de travail où l’hygiène et la distanciation sont les principaux piliers. Les équipes sont limitées. Nos collaborateurs doivent utiliser leurs propres outils autant que possible et porter des masques. Nous expliquons aussi au client ce que nous attendons de lui : une ventilation suffisante, qu’il nous dise s’il est malade, … La prise de conscience est cruciale. Nous le constatons aussi chez nos collaborateurs. Au début de l’épidémie, les mesures ont été accueillies avec scepticisme mais aujourd’hui, tout le monde est conscient de l’importance d’une protection adéquate. Cela ne facilite peut-être pas le travail mais nos techniciens peuvent monter nos produits à temps et en toute sécurité. La sécurité est essentielle pour nous et nos clients. »

La hamstérisation a nécessité l’adaptation de l’horaire de travail chez les clients du secteur alimentaire

L’industrie alimentaire a été l’un des piliers de cette crise corona. Au début du confinement, les supermarchés en Belgique et aux Pays-Bas ont été pris d’assaut. L’industrie alimentaire était sous pression et devait garantir l’approvisionnement. Les lubrifiants de qualité de FenS ont heureusement contribué à un fonctionnement optimal des processus. « On les sous-estime parfois mais les lubrifiants sont essentiels en production. Toutes les machines doivent être régulièrement lubrifiées pour fonctionner idéalement. Une lubrification tardive ou insuffisante peut les endommager et conduire à un arrêt de la production dans le pire des cas, ce que les entreprises alimentaires ne pouvaient absolument pas se permettre », déclare Danielle Clarisse, Communications Officer chez FenS. « Nous aussi, en tant que fournisseur, nous nous sommes adaptés à la nouvelle situation. Il y avait des incertitudes quant à des délais de livraison plus longs chez nos fournisseurs. A l’issue d’entretiens et d’accords, nous avons pu éviter de gros problèmes. Parallèlement à cela, diverses mesures ont été prises pour veiller à ce que le service logistique puisse continuer à livrer les produits en toute sécurité. Des produits de désinfection et des barrières étaient prévues pour garder une distance suffisante entre le personnel et les chauffeurs. Les autres collaborateurs travaillaient de chez eux. Grâce aux technologies modernes, tant le service interne qu’externe est resté accessible. Nous et nos clients avons pu continuer à travailler de manière saine et sûre. »

FenS
Remotec

Répondre rapidement aux nouveaux besoins dans l’atelier et autour

La crise corona a durement frappé l’entreprise Remotec Industries spécialisée dans la signalisation industrielle et le marquage routier. Le fondateur Jean-Yves Crevecoeur est décédé des suites du virus. « Nous avons pris un temps de réflexion et nous lui avons rendu un bel hommage », déclare l’assistante en marketing Kato Kuipers. « Juste avant le confinement, nous avions commencé un exercice de team building. Cela nous avait déjà rapprochés. Aujourd’hui, nous voulons aller de l’avant et rester le plus positif possible avec la perspective de l’ouverture du nouveau bureau et du showroom en juin. Ce ne sera pas une inauguration classique mais on peut malgré tout en être fier. On ne peut pas rester inactif. En cette période de déconfinement, nous pouvons heureusement aider de nombreux clients avec une nouvelle gamme de stickers pour le sol, des parois de séparation transparentes, des panneaux indicateurs, … Notre production abrite des grandes machines, ce qui permet de respecter facilement les distances. Nous avons aussi montré l’exemple en appliquant nos propres produits dans l’atelier. Nous suivons les recommandations du gouvernement pour tenir nos produits à jour et les actualiser si nécessaire. Enfin, nous avons lancé une propre initiative ‘cartoons for safety’ qui reprend les règles que nous connaissons tous mais qui sont illustrées de manière ludique et compréhensible. »

“Les techniciens sont des héros”

De nombreuses installations industrielles ont continué à tourner pendant la crise corona. Pour The Rotating Company, qui regroupe Motoren Francoys et Pump Fleet Services, l’impact sur l’activité est limité. L’entreprise est spécialisée dans la vente, la maintenance, la révision et l’installation d’entraînements électriques industriels et de pompes (sur et hors site). D’après l’administrateur Emmanuel Buyk, c’est en partie dû au fait qu’une crise ramène tout à l’essentiel. « Et cela montre à quel point les techniciens sont importants aujourd’hui. Nous sommes restés à 150% au service de nos clients ces dernières semaines. En tant qu’entreprise de services, il est important de pouvoir garantir le service. Plusieurs entreprises ont notamment profité de cette pause pour avancer des projets. Cela exige bien entendu de la résilience pour poursuivre le travail en s’adaptant à la situation : le port d’EPI et de masques, le télétravail, la désinfection quotidienne des locaux, … Les clients sont extrêmement reconnaissants de pouvoir être aidés. La crise corona a montré ce que je savais déjà: les techniciens ont une fonction essentielle dans notre société et j’ai une équipe formidable. Ce sont tous des héros de l’économie. »

The Rotating Company

BEMAS prévoit des événements supplémentaires à Maintenance 2020

Easyfairs a été contraint d’annuler en mars les événements Maintenance et Pumps & Valves 2020 et de les reporter à l’automne 2020.
La BEMAS asbl a, elle aussi, dû annuler son événement Asset Performance 4.0 planifié à la mi-juin, suite au Covid-19.
Maintenance et BEMAS travaillent ensemble depuis de nombreuses années. Suite à ces conditions exceptionnelles, la BEMAS annonce l’organisation des Asset Performance Awards le premier jour du salon Maintenance, soit le mercredi 7 octobre 2020 à l’Antwerp expo. Un espace est également prévu pour les exposants spécialisés dans l’Asset Performance 4.0.
Outre cet événement supplémentaire, la BEMAS et Maintenance travaillent à l’organisation des BEMAS Digital Innovation award & tours et des BEMAS Innovation award & tours pour les exposants et les visiteurs.

Apprendre l’un de l’autre

Chez VEGA, le spécialiste des capteurs, les collaborateurs ont poursuivi le travail, certes à domicile. Peter Leemans, managing director: « L’impact limité que nous connaissons a à voir avec deux choses. D’une part, la commande des capteurs a lieu en fin de projet. Les investissements remis à plus tard ne se feront donc sentir que dans quelques mois, voire quelques années. D’autre part, l’approvisionnement depuis le siège social à Schiltach n’a jamais été compromis. En Allemagne, la production a été rapidement réorganisée afin de respecter les prescriptions en matière de santé et de sécurité. Un cas de corona positif aurait signifié la fermeture obligatoire. Tout le monde s’est montré extrêmement flexible pour éviter cela. Nos collaborateurs ont donc pu poursuivre le travail. C’est un point d’honneur car investir dans le personnel est vital, même en ces temps difficiles, et nous ne voulons pas abuser du soutien du gouvernement. Nous sommes peut-être une multinationale mais avec une structure de pme. Nous sommes proches les uns des autres. Grâce aux lignes de communication courtes, nous avons par exemple pu apprendre d’autres sites répartis dans le monde. Nous voulons aujourd’hui nous consacrer aux webinaires interactifs. Sans précipitation car nous pensons que ce sera un complément intéressant à long terme. C’est bien de pouvoir demander conseil à des collègues sur les meilleurs outils logiciels. »

Retour haut de page